Tout ce que vous devez savoir sur les Marketplaces en 2017

En cette fin d’année 2016 nous arrivons à l’heure du bilan pour ce qui concerne les Marketplaces. Déjà florissantes en 2015 cette année a une fois de plus été témoin de l’ascension des Places de Marché.

Selon la FEVAD, 34% des clients ont fait un achat sur une marketplace au premier semestre 2016 et on estime à plus de 3 Milliards d’Euros le volume d’affaires généré par les marketplaces.

Alors devez-vous franchir le pas et vendre vos produits sur ces plateformes, comment s’y prendre et quels sont les risques ?

Une place de marché c’est quoi ?

Mais tout d’abord un petit rappel… Qu’est-ce qu’une marketplace  ? Pour ceux qui ne le savent pas encore, une marketplace est un site internet où différents vendeurs proposent leurs produits.

Les acheteurs payent sur le site internet (ex. : Amazon) et la place de marché redistribue l’argent aux vendeurs après avoir prélevé une commission. C’est une entente tripartite.

C’est en quelque sorte une galerie marchande sur internet. Les acteurs les plus connus sont Amazon, Ebay, la Fnac…

market-place-cest-quoi2

Vendre sur une Marketplace

Vendre sur une Marketplace pour qui ?

Tout le monde peut vendre sur les places de marché. Que vous ayez un site internet ou non, que vous débutiez dans la vente ou que vous soyez déjà en place depuis plusieurs années. Les places de marché peuvent être utilisées par tous.

Il y a quand même quelques règles à connaître pour pouvoir tirer profit de ces plateformes tout en évitant les pièges. Je vous livre les astuces plus bas.

 

Pourquoi vendre sur une place de marché ?

Source: legalvision.com
Source: legalvision.com

Quel est alors l’intérêt du vendeur de placer ses produits sur une telle plateforme plutôt que sur son propre site internet ?

Source: Fevad
Source: Fevad

En premier lieu pour profiter du trafic. Lorsque l’on voit qu’Amazon prétend à plus de 2 millions de visiteurs uniques par jour (c’est la première fois qu’un site dépasse ce seuil d’après la Fevad) cela fait rêver et l’on se dit « si on utilise ce trafic, nos ventes vont exploser »!

Vendre ses produit sur une Marketplace peut-être un levier pour tester un nouveau marché, un nouveau produit ou même votre propre marque.

En effet, vous avez une idée et vous voulez lancer ? Vous n’avez pas encore de site internet?

Quel meilleur moyen que de proposer vos produits sur une plateforme très visitée ! Vous aurez tout de suite une idée de la demande et de la faisabilité de votre projet. C’est comme si vous aviez un gigantesque centre de bêtatesteurs à portée de clic.

Si vous lancez votre propre marque: vous n’aurez aucun concurrent et vous vous démarquerez des autres vendeurs. Vous pouvez également utiliser cette solution pour écouler des stocks trop importants et faire du déstockage sur des produits qui peinent à se vendre sur votre site par exemple.

Dopez vos ventes en vendant plus de quantité et ainsi pouvoir négocier de meilleurs prix à vos fournisseurs. (Plus de visiteurs=plus de ventes=plus de volumes=des prix plus bas)

Pour éviter les problèmes techniques lié au fonctionnement d’un site, être adapté à tous les support (tablette, mobiles, ordinateurs …) ont sait que 6.6 Millions de Français ont acheté depuis leur mobile sur le premier trimestre 2016. (source : Médiamétrie – Téléphonie et Services Mobiles)

Bénéficier de la confiance du client envers sa place de marché préféré : un frein en moins = plus de facilité à convertir.

Mettre tous les concurrents à niveau. Peu de possibilité de se démarquer: chacun à sa chance.

Internationaliser ses ventes et toucher les internautes du monde entier facilement.

Enfin, ce canal de distribution permet de devenir moins dépendant de Google. Car à chaque mise à jour de son algorithme, la visibilité d’un site e-commerce peut dégringoler (en fonction des pratiques appliquées pour son référencement).

Nous avons vu des clients prendre une claque après une mise à jour et perdre 30% de trafic du jour au lendemain.

Quant aux annonces Google Adwords, il faut savoir qu’à chaque nouveau concurrent, les enchères augmentent. Ce n’est pas un hasard si les coûts par clics ne font qu’augmenter depuis 10 ans…

C’est pourquoi, avec 200 000 sites e-commerce en France d’ici la fin d’année 2016 (estimation Fevad), il est de plus en plus difficile d’être bien placé sur les moteurs de recherche.

Voici quelques témoignages de vendeurs qui ont réussi sur les places de marché.

Quels risques de vendre sur une place de marché ?

Source: unsplash.com
Source: unsplash.com

Tout cela nous paraît beau et prometteur, mais il faut être très vigilent car il y a de gros inconvénients à vendre sur une place de marché et il est important de les prendre en compte avant de se lancer dans l’aventure !

La création de produits est chronophage, il ne faut surtout pas copier les fiches produits de votre site internet. Google assimilerai ça à du « duplicate content » et il vous reléguerai alors bien loin dans les résultats de recherche, vous pourriez dire adieu à votre référencement SEO.

Le fait de pouvoir vendre à l’étranger est intéressant mais à double tranchant car les étrangers peuvent également vendre sur la plateforme et leurs tarifs sont souvent très compétitifs.

Avoir un bon BFR (besoin en fond de roulement) est primordial car cela peut être long de recevoir le règlement. Selon les places de marché il faut compter entre 15 jours et 1 mois pour recevoir le paiement.

Sur chaque plateforme une façon de faire différente. Le paiement est par exemple déclenché lorsque le client a validé la réception du produit sur certaines, alors que pour d’autres il faut signifier que l’objet est expédié pour déclencher le processus de paiement.

Il est quelquefois difficile de se faire payer, et il est arrivé à des vendeurs de devoir saisir la justice pour récupérer leurs dus.

Voir l’article : Bordeaux : elle attaque Cdiscount pour défaut de paiement

Se démarquer des dizaines de concurrents qui vendent le même produit que vous est impératif. Il faudra alors user de quelques astuces pour ne pas vous retrouver noyés dans la masse…
concurrence-marketplacesCertaines marketplaces (Amazon, Cdiscount et Ebay) ont mis en place des liens sponsorisés que vous payez au CPC pour mettre vos offres en avant. Une sorte d’Adwords qui affichent vos produits en priorité dans les résultats de recherche du site. (Un coût supplémentaire à prendre en compte)

S’il n’y a pas de technique d’optimisation de positionnement dans les résultats de la marketplace, vous pourrez augmenter vos chances d’être vu en étant être attentif sur la catégorisation de vos produits et en étant au top sur les critères de filtre.

Par défaut c’est le prix, donc en étant le moins cher vous êtes le mieux placé. Mais aussi par les avis. Vous devez donc avoir les meilleures notes possibles et pour cela être irréprochable sur votre qualité de service.

Il est important de noter que cette qualité de service est également impérative pour conserver sa place de vendeur Marketplace, car ces plateformes sont devenues exigeantes et demandent de hautes performances.

Source: Amazon
Source: Amazon

Un point essentiel, je vous déconseille de vendre la totalité votre catalogue sur les places de marché, car si vous rencontrez un souci avec la plateforme, c’est votre entreprise qui est en jeu.

On a recensé de nombreux cas de vendeurs suspendus de leurs droits de vendre, pour des raisons très discutables. Alors vous vous dites surement que si vous respectez bien toutes les règles à la lettre il ne devrait pas y avoir de problème…

Méfiez-vous tout de même car j’ai pu trouver pas mal de témoignages de vendeurs sur Amazon relatant des cas de clôtures de comptes sans réels motifs.

De plus lorsque cela arrive votre argent est bloqué pendant 90 jours. Si vous avez beaucoup vendu, la somme peut très vite être importante, et derrière il faudra quand même payer vos fournisseurs, vos employés et vos charges courantes.

Autant vous dire que si vous avez mis tous vos œufs dans le même panier et que toutes vos ventes se passent par une seule plateforme, vous êtes vraiment mal.

Que recherchent les clients sur les marketplaces ?

Source: pymnts.com
Source: pymnts.com

Mais qu’est ce qui séduit le client dans tout ça ?

Une offre gigantesque, avec des vendeurs se livrant une bataille des prix, il est alors beaucoup plus facile de trouver le produit recherché au meilleur tarif.

La garantie d’un SAV à la hauteur qui donnera toujours raison au client et la facilité d’être remboursé.

Pas besoin de créer un compte: le client est déjà enregistré, la commande peut être extra rapide si il commande par exemple sur Amazon avec le paiement en 1 clic.

Commander depuis leur mobile très facilement et depuis n’importe où (transport en commun, au travail…).

Enfin, la présence d’avis de clients sur les produits proposés. Lorsque le client hésite entre plusieurs modèles, ou qu’il souhaite faire un cadeau, il sera beaucoup plus facile pour lui de se décider s’il peut lire l’expérience des autres utilisateurs.

Les solutions Market Places

Aucune étude n’indique le nombre de place de marché. Mais c’est sûr : il y en a énormément !

Les grands acteurs du ecommerce ayant lancé la tendance, beaucoup d’entreprises ont suivi. Du coup il y en a pour tous les goûts et pour tous les produits.

De la mode, des jouets, au multimédia, en passant par le fait main, les services aux entreprises comme par exemple des freelances du design, de la rédaction, de la programmation… Tout y passe !

Comparatif des marketplaces

Voici un comparatif des principales marketplaces. Vous pourrez retrouver sous le tableau un descriptif plus détaillé.

comparatif-marketplaces

Amazon

Source: amazon.fr
Source: amazon.fr

Il arrive en tête de liste avec 13 902 000 de visiteurs unique par mois. Sur Amazon, vous pouvez tout vendre. Du fait main à l’épicerie en passant par la mode et le multimédia. Vous pourrez vendre du neuf ou de l’occasion.

La création de « boutique » n’est pas proposé, mais une recherche par vendeur permet de visualiser l’éventail de son offre. Les ventes peuvent se faire à l’international, et tous les modes d’envois sont disponibles. Il est possible de faire des campagnes publicitaires internes à Amazon pour promouvoir ses produits.

Cdiscount

Source:cdiscount.fr
Source:cdiscount.fr

Il représente quant à lui 10 358 000 de visiteurs unique par mois. C’est également un généraliste qui vend de tout. Comme son grand concurrent, pas de création de boutique mais une recherche par vendeur pour consulter ses produits. Vous pourrez vendre du neuf ou de l’occasion.

Il est possible de vendre uniquement en France. Les modes d’envoi proposés sont La Poste, en point relais ou la remise en main propre. Vos produit peuvent êtres mis en avant avec le « Pole Position Program » qui permet de faire une campagne publicitaire au coût par clic.

Fnac

Source: fnac.fr
Source: fnac.fr

La Fnac obtient 7 259 000 Vu/mois. Spécialisée dans les médias, vous pouvez également y vendre des jouets, des articles de sport, de l’électroménager, et du matériel de bricolage. Pour l’expédition vous pourrez choisir entre La Poste ou une remise en main propre.

Il est également possible de vendre des articles d’occasion. La vente à l’international est proposée sauf pour les articles volumineux.

Ebay

Source: ebay.fr
Source: ebay.fr

Il compte 6 659 000 Vu/mois. Dédié aux ventes aux enchères de produits neuf ou d’occasion, il s’est petit à petit adapté à d’autres format de vente. Ebay propose un grand choix de catégorie également.

La vente à l’international est disponible selon l’abonnement choisi (Europe, Etats-unis, Canada, Australie). Pour l’expedition, vous pourrez choisir entre la plupart des transporteurs comme les relais Kiala, Mondial Relay, La Poste, la remise en main propres et le service  « expédition facile et moins chère » avec fourniture gratuite du matériel d’emballage et impression des étiquettes d’envoi (voir les conditions sur ebay). Pour Mondial Relay vous n’aurez pas besoin d’ouvrir un compte, il sera raccordé à votre compte Ebay. Vous pourrez également bénéficier de tarif avantageux grâce aux prix négociés par la plateforme.

Il est également possible de mettre en avant vos produit avec leur campagne de publicité interne.

Priceminister Rakuten

Source: priceminister.fr
Source: priceminister.fr

 Avec 4 595 000 Vu/mois, Priceminister est similaire à ebay.  Vous pourrez vendre la plupart des produits présents chez les généralistes et proposer du neuf ou de l’occasion.

Vous pourrez proposer vos produits en Europe, Dom, USA et Canada pour les articles de – de 10 kg. Pour l’envoi des colis il vous pourrez passer par La Poste, par les points relais ou la remise en main propre. (Les envois en So colissimo, Mondial Relay et Chronopost sont gratuits et prépayés par Priceminister.)

Prix d’une place de marché

Les tarifs appliqués par les Marketplaces sont très aléatoires.

Il est important de préciser que pour la plupart, les frais d’expédition sont également commissionnés. Les prix d’abonnement sont HT.

tableau-comparatif-prix-marketplaces

Amazon: l’abonnement mensuel est de 39€ ht/ mois mais n’est pas obligatoire, vous pouvez choisir de payer 0.99€ par article vendu. La commission est de 5 à 20% (sur le prix ttc) et pour la vente de média (livres, vidéos et DVDs) ajoutez entre 0.45 à 3.47€ ttc/article de frais de gestion.

En option le service de expédié par Amazon (Fulfilment by Amazon) avec le stockage, l’enlèvement, l’emballage et l’expédition de votre stock à travers toute l’Europe , la gestion du service client et des retours. Eligible au service premium. Voir les tarifs Amazon et les tarifs de stockage d’Amazon

Cdiscount : propose un abonnement mensuel de 39€ ht/ mois + une commission de 5 à 20% (sur le prix de vente ttc + frais de port). L’option Fulfilment avec stockage, préparation et expédition, gestion du service client et des retours est également disponible. Tarif Marketplace Cdiscount

Fnac: l’abonnement mensuel est de 39.90€ ht/ mois + une commission de 8 à 14% (sur le prix de vente ht). Pas de frais de gestion si vous souscrivez à l’abonnement mensuel. Tarif marketplace Fnac

Ebay: c’est très variable: de 17 à 260€ ht/ mois selon la boutique choisie + une commission de 3,90 à 6,50% (sur le tarif de vente + port) + des frais d’insertion à 0,30€ ht/ article pour les enchères et gratuites en achat immédiat ( limité à 200 annonces pour la boutique basique et illimité pour les Premium et à la Une). Tarifs vendeurs professionnels Ebay

Priceminister Rakuten : L’abonnement mensuel de 39 à 499€ ht/ mois + 4,5 à 19% de commission (sur le prix de vente ht) + 0,15€ ht/ article vendu. Tarif vendeurs  professionnels Priceminister

En pratique, les commissions ça coûte combien?

Pour se faire une idée bien précise, rien de tel qu’un petit calcul. Voici 2 exemples pour vous rendre compte de ce que coûte les commissions.

  • Pour la vente d’un ordinateur portable neuf à 300€ttc avec envoi en Colissimo à 8€

Amazon : 300€ + 8€ de port +  7% = 329.56€ ttc soit 21.56€ ttc de frais (hors frais de port)

Fnac : 250€ ht + 8% + TVA + 8€ de port = 330.92€ ttc soit 22.92€ ttc de frais (hors fdp)

Cdiscount : 300€ + 8€ de port + 12% = 344.96€ ttc soit 36.96€ ttc de frais (hors fdp)

Priceminister :

  • abonnement Pro Classic : 250€ ht + 11% + 0.15 + TVA + 0€ port gratuit = 332.06.07€ ttc soit 32.07€ ttc de frais
  • abonnement Pro Absolute : 250€ht+4.5%+0.15+TVA+0€ port gratuit = 312.63€ ttc soit 12.63€ ttc de frais

Ebay : 300€ + 8€ de port + 3.90% = 320.01€ ttc soit 12.01€ ttc de frais (hors fdp)

 

  • Pour la vente de 3 livres d’un total de 19€ avec envoi en Colissimo à 5€ 

Amazon : 19 + 15% + 0.45€ de frais de gestion + 5€ de port = 26.20€ ttc soit 3.30€ ttc de frais ( hors fdp)

Fnac : 15.83€ht + 12% + TVA + 5€ de port = 27.69€ ttc soit 2.20€ ttc de frais (hors fdp)

Cdiscount : 19€ + 5€ de port + 15% = 27.60€ ttc soit 3.60€ ttc de frais (hors fdp)

Priceminister :

  • abonnement Pro Classic : 15.83€ ht + 15% + (0.15€ de frais de gestion x 3) + TVA + 0€ de port prépayé = 22.31€ ttc soit 3.31€ ttc de frais
  • abonnement Pro Absolute : 15.83€ ht + 8.5% + (0.15€ de frais de gestion x 3) + TVA + 0€ de port prépayé = 21.08€ ttc soit 2.08€ ttc de frais

Ebay : 19€ttc + 5€ de port + 6.5% = 25.56€ ttc soit 1.56€ ttc de frais (hors fdp)

(Abonnement mensuel en sus.)

Quelle plateforme marketplace est la moins chère ?

Par rapport aux deux catégories comparées ( informatique et média), c’est Ebay qui facture le moins de frais. Quant à Cdiscount, il facture 2 fois plus de frais sur les média et 3 fois plus qu’Ebay sur l’informatique.

On notera qu’en deuxième position arrive l’abonnement Pro Absolute de Priceminister qui suit de près les tarifs Ebay, toutefois il faudra débourser 499€ par mois d’abonnement là où chez Ebay 17€ suffisent.

Petit rappel : chez Priceminister vous n’aurez pas à payer le port en cas d’envoi par So Colisssimo ou Chronopost quel que soit la boutique que vous aurez choisi, c’est aussi à prendre en compte.

Ebay Pratique des tarifs assez bas. Sachez que pour toutes les boutiques Ebay les frais restent les mêmes. L’avantage principal des boutiques plus chères c’est d’avoir un nombre illimité de mise en vente en achat immédiat sans frais supplémentaires (contre 200 pour la boutique basique), pour vendre en Australie, au Canada et aux Etats-Unis c’est la « boutique à la une » qu’il vous faudra.

Tandis que si vous souhaitez vendre dans le monde entier c’est la « boutique Premium » dont vous aurez besoin. Voici le comparatif des boutiques Ebay.

Il est assez long et fastidieux de calculer pour chaque plateforme le coût des frais. Je vous invite toutefois à prendre le temps de le faire pour avoir une idée de ce que vous coûtera chaque plateforme, car comme démontré plus haut, les prix peuvent varier du simple au triple.

Comment choisir une marketplace en 2017

Source:sermoncentral.com
Source:sermoncentral.com

Pour choisir une marketplace il faudra prendre en compte plusieurs critères. Tout d’abord, selon le type de produit que vous désirez vendre.

Que ce soit des vêtements, chaussures, du multimédia ou des livres, pour chaque produit sa place de marché ! Alors choisissez votre plateforme en adéquation avec le type de produit que vous souhaitez vendre pour être pertinents.

Mode : Videdressing, Asos, Zalando, Spartoo, La Redoute, Ebay…

Bijoux : Cdiscount, Amazon, Ebay…

Fait main : A little Market, Amazon, Etsy, Artfire…

Multimédia : Amazon, Priceminister, Ebay, Cdiscount, Rue du commerce, Fnac…

Travailleurs freelance : Upwork, Fiverr, Freelancers…

Electroménager : Darty, Cdiscount, Rue du Commerce…

Mobilier : La Redoute, Cdiscount, Amazon…

Ce choix n’en reste pas moins difficile à faire tant l’offre est importante. Je vous conseillerais de tester plusieurs solutions Marketplaces ainsi vous pourrez savoir lesquelles vous conviennent le mieux.

Gestionnaire de flux marketplace

Source: unsplash.com
Source: unsplash.com

Il existe des solutions pour faciliter la vente de vos produits sur une place de marché. J’ai nommé les logiciels de gestion de Marketplace. Ils vous permettent de gérer plus facilement vos produits en vente.

Attention ce ne sera pas miraculeux! Ces logiciels permettent la gestion de flux pour marketplace.

Donc de gérer les stocks en temps réel et diminuer le risque d’erreurs, mettre à jour les fiches produits et prix sur toutes les places de marché en même temps, centraliser les commandes et analyser les ventes, et surtout bénéficier d’une assistance d’expert pour ne pas vous sentir perdu.

Pour certain il permet également de gérer les réclamations des clients.

Comparatif des gestionnaires de flux Marketplace

Les gestionnaires de flux pour Marketplaces sont assez nombreux. Ils proposent des fonctionnalités propres à chacun. J’ai regrouper dans un tableau les particularités de chaque support.

Tableau comparatif des fonctionnalités 

comparatif-integrateur-flux

 

Avec ce genre de plateforme, vous pouvez également retrouver des fonctionnalités comme l’intégration de votre catalogue aux comparateurs de prix, utiliser du retargetting avec Critéo par exemple, ou encore diffuser vos produits sur les réseaux sociaux. Voici un tableau qui vous permet de comparer ce que chaque prestataire propose.

comparatif-gestionnaire-de-flux-fonctionnalite-externes

 

 

Prix d’un gestionnaire de flux pour Marketplace

Cela à un coût en plus, c’est certain. Là encore il faut compter entre 39€ et 150€ par mois plus des coûts d’installation éventuels. Cela fait un peu moins de marge pour vous mais je pense que lorsque l’on se lance dans l’aventure c’est vraiment nécessaire pour éviter de jongler entre tous vos canaux de diffusion.

Si vous hésitez, vous pouvez tout à fait tester les solutions de gestion de flux gratuitement car la plupart propose une offre d’essai de 15 jours.

tableau-prix-gestionnaire-flux

Logiciels de gestion de Marketplaces sans site internet

Si vous n’avez pas encore de site internet vous pouvez:

  • créer un site depuis une solution qui propose nativement la gestion des marketplace, Oxatis par exemple qui propose la mise en vente sur Ebay et Amazon
  • rester sans site internet et vendre exclusivement sur marketplace avec sellermania par exemple.

Gestion des marketplaces depuis CMS (prestashop, magento ..)

Vous utilisez Prestashop ou Magento? Pas de problème il suffit de télécharger le module du gestionnaire de votre choix et vous pourrez l’utiliser depuis votre interface.

Certains proposent une offre démarrage comme Lengow pour 99€ sans frais d’installation ni commission. Pour compenser ces charges supplémentaires, il est fréquent de majorer légèrement les prix de ventes.

Comment transférer un flux vers une Marketplace?

Pour importer votre catalogue sur la marketplace il faudra tout d’abord créer un flux.

Générer le catalogue au format adéquat (différent selon la marketplace : CSV, et quelquefois dans une API), puis indiquez chaque élément indispensable définissant le produit (référence, nom, description, prix…).

Vous pouvez voir ici un tutoriel expliquant pas à pas comment exporter des produits sur une Marketplace avec Oxatis.

Source: Oxatis.com
Source: Oxatis.com

Chaque place de marché demande des critères spécifiques qu’il faudra respecter scrupuleusement.

Il faudra mettre à jour les données régulièrement pour toujours donner des informations correctes. N’oubliez pas de créer un flux différent pour chaque place de marché pour éviter le duplicate content comme expliqué plus haut. (Non non je ne radote pas, je vous préserve!)

Il suffit ensuite d’envoyer le flux à la marketplace en faisant bien attention à ce que les attributs correspondent. Voici un lien d’un tutoriel pour créer depuis iziflux un flux pour Cdiscount.

Mais même en étant vigilant et en suivant les consignes à la lettre, il peut y avoir malgré tout des problèmes (informations divergentes, incompatibles, etc…) pour lesquels il faut trouver des parades, voire faire un développement spécifique pour rentrer dans le moule.

Cela représente vite du temps. Ne croyez donc pas qu’aller sur une ou plusieurs places de marché se fasse en claquant des doigts

Stratégie commerciale sur une place de marché

Sur un marché en perpétuel changement, je vous conseillerais tout d’abord de ne pas baisser vos prix à ras les pâquerettes et de vous fixer une marge sous laquelle vous ne descendrez pas.

Les clients sont de plus en plus prêts à payer un peu plus cher pour avoir plus de services : les attitudes de consommation changent.

En effet selon l’étude d’Internet Retailing faite en Grande-Bretagne, 25% des clients sont prêts à payer plus cher pour un meilleur service, alors qu’en France 7 Français sur 10 sont prêt à payer plus cher pour un produit fabriqué en France d’après l’IFOP.

Misez sur le service client : visez l’excellence. Au-delà de la satisfaction du client, c’est aussi par là que passe également sa fidélisation. Cela demande beaucoup mais le retour client en cas de satisfaction totale est vraiment intéressant.

Il n’y a pas de secret, si Amazon marche aussi fort ce n’est pas pour rien. Et si possible fidélisez les clients à votre entreprise, pas à l’enseigne qui vous héberge sur sa marketplace.

La place de marché peut donc être vue comme un canal d’acquisition comme un autre en vue d’attirer ces clients sur votre site e-commerce pour de futurs achats. Vous pouvez pour cela leur offrir des réductions intéressantes pour leur prochaine commande sur votre site (coupons dans le colis, par exemple).priceminister-et-son-click-and-collect

Il sera plus facile de fidéliser vos clients sur les plateformes qui proposent la remise en main propre. Priceminister par exemple à mis récemment en place un tout nouveau système  une sorte de « Click and Collect » .

Maintenant lorsqu’un client recherche un produit, il peut le faire par localité et trouver des vendeurs dans sa ville. Jouez alors sur la proximité.

Vous l’avez vu, utiliser une place de marché peut vraiment être problématique, il est donc préférable d’utiliser ce canal parmi plusieurs autres. La rentabilité est plus faible mais le volume des ventes est intéressant, vous pourrez équilibrer vos objectifs de taux de marge globaux avec les autres canaux.

Attention de ne pas se laisser tenter par le volume de ventes qui peut être impressionnant et à ne surtout pas devenir dépendant.

Vous pouvez utiliser la marketplace comme un canal ponctuel. Par exemple garder cette option pour déstocker (ce qui vous donne théoriquement un avantage prix), vendre des produits exclusifs ou votre propre marque (avantage concurrentiel) pour tester un marché.

Dernière chose, comme pour votre site e-commerce (voir encore plus) la vente sur les marketplaces nécessite un suivi statistique régulier. Quelles est la contribution des marketplaces à votre chiffre d’affaire global? Votre marge globale? Votre marge par produit?

Pensez à  surveiller fréquemment que vos produits soit toujours présents, dans la bonne catégorie, correctement référencés et visibles. Parfois, les choses changent sans prévenir et il faut agir pour corriger.

Surveillez l’évolution finement pour détecter rapidement si certains indicateurs dévissent. Sur les marketplaces les changements arrivent fort et sans prévenir.

Auteur : Bruno Guyot

Expert en marketing digital & Générateur de business par des campagnes data-driven. J'aide les agences et les entreprises à accroitre leur business par la mise en place de mécanismes de tracking évolués. La récolte des données va nourrir une stratégie digitale et des campagnes à haute performance. Parmi les leviers technologiques utilisés : Analytics, Tag Management, Adwords, Facebook, LinkedIn, Twitter.

7 réflexions sur « Tout ce que vous devez savoir sur les Marketplaces en 2017 »

  1. pour repondre à des vendeurs qui n’ont pas compris pourquoi il se font éjecter de certaines market place, voila une discussion intéressante que j’ai eu avec un autre vendeur à qui je faisais de l’ombre :
    « si tu ne retire pas ton offre demain tu auras 10 commandes et ensuite des demandes de retour avec remboursement le tout accompagné de commentaires négatifs qui te feront virer alors à toi de choisir »

    1. Un éclairage intéressant. Merci pour votre participation à la discussion Marc. C’est bien triste mais il y a partout des gens sans scrupules. On retrouve le même genre de pratiques déloyales dans certains secteurs sur des publicités Google Adwords ou certains concurrents utilisent des technologies visant à épuiser le budget pub des copains avec des clics abusifs. C’est triste mais il y a des cons partout.

      Après, il existe aussi des moyens de se défendre. La marketplace n’a aucun intérêt à laisser passer de telles pratiques. Et de la même manière que l’on arrive à prouver à Google des clics frauduleux, la marketplace a aussi les moyens de détecter des commandes frauduleuses. Si vous faites l’objet de telles pressions, il ne faut pas hésiter à contacter la marketplace et à expliquer votre situation. Ils prennent généralement le problème très au sérieux.

  2. Article top… super précis, qui va loin dans les détails pour être complet. Tout ce qu’il y a a savoir y est.

    Merci beaucoup Bruno pour cet article détaillé et de grande qualité.

  3. Bonjour et merci pour votre article, j’aurais juste une petite question lorsque vous voulez quitter une Marketplace peut-elle refuser de vous fournir votre catalogue?

    1. Bonjour,

      Je ne sais pas s’ils ont l’obligation de vous le fournir. Mais sur le principe, pourquoi refuseraient-ils? C’est juste un export à faire normalement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *